Comment trouver un taux d’emprunt immobilier convenable pour se lancer dans l’investissement locatif ?

Taux d’emprunt immobilier convenable image
| | 0 Comments

Dénicher un taux d’emprunt immobilier convenable n’est pas toujours chose facile malgré les innombrables offres disponibles sur le marché. Donc, voici quelques conseils pratiques.

Faire jouer la concurrence pour tomber sur l’offre économiquement la plus avantageuse

Étant donné que l’investissement locatif est plus rentable avec un crédit bancaire, la recherche d’un taux d’emprunt immobilier convenable est une étape cruciale. En effet, Internet et les courtiers immobiliers offrent une facilité de prospection d’offres dont les modalités de remboursement sont flexibles. C’est une véritable aubaine pour les investisseurs immobiliers, car depuis quelques années, les taux d’emprunt sont restés à un niveau historiquement bas bien qu’il faille rester persuasif et patient pour en bénéficier.

Depuis le début de l’année 2018, les taux immobiliers moyens, toutes durées confondues, sont restés relativement stables : 1,49 % contre 1,52 % en 2017 en glissement annuel, selon l’observatoire Crédit Logement/CSA. Il faut quand même de contacter un courtier pour trouver le taux le plus bas, car les établissements bancaires se livrent à une lutte sans merci pour attirer le maximum de clients. Les emprunteurs ont donc l’embarras du choix et disposent d’un excellent pouvoir de négociation.

Faire jouer la concurrence

Effectivement, s’ils disposent d’un bon dossier, ils peuvent prétendre à de meilleurs taux. Par exemple, les crédits immobiliers à taux fixe étalés sur un délai de 10, 15, 20 et 25 ans sont accordés à un taux respectif de 0,72 %, 0,96 %, 1,12 % et 1,45 %. Ceux à taux variables bénéficient d’un coût nettement plus réduit, c’est-à-dire 0,70 %, 0,95 %, 1,11 % et 1,43 % pour les mêmes délais de remboursement. Même ceux qui ont déjà contracté un prêt immobilier peuvent changer d’avis et se tourner vers d’autres banques, car la loi Macron permet de trouver l’offre la plus profitable.

D’autres astuces pour prétendre à un taux d’emprunt immobilier convenable

Comme évoqué plus haut, pour procéder à un remboursement en toute quiétude, la recherche d’un taux d’emprunt immobilier convenable et modulable est une condition sine qua non. Pour ce faire, il convient de montrer au banquier ses atouts (stabilité financière, pérennité de l’activité professionnelle, etc.). Aussi, la disponibilité d’un minimum d’apport de 10 % sera la bienvenue dans le cas où le montant du capital à emprunter est conséquent.

Effectivement, les banques sont plus enclines à accorder une faveur financière aux clients ayant accumulé suffisamment d’épargne. Pour elles, c’est un signe de crédibilité vu que l’emprunteur est prêt à faire des sacrifices pour faire prospérer son investissement locatif. Ainsi, pour bénéficier d’un taux bas, il faut éviter autant que possible les emprunts à 110 % qui ne nécessitent aucun apport. La raison est simple : ce type d’emprunt est assez couteux étant donné que les banques cherchent à se couvrir des risques de non-remboursement en augmentant leur marge bénéficiaire.

Le but est donc de les rassurer pour qu’elles acceptent de prêter à taux faible. Les instruments de placement tels que le plan d’épargne logement (PEL) et le compte épargne logement (CEL) permettent également d’emprunter à coût réduit grâce à la rémunération garantie dont la capacité d’emprunt tourne autour de 92 000 euros avec un taux moyen d’environ 1,2 %. Enfin, pour obtenir une bonne réduction de la part des établissements de crédit, il ne faut pas hésiter à souscrire des placements financiers ou des contrats d’assurance auprès de leurs filiales.