Comment louer rapidement son appartement ?

En matière d’investissement immobilier, il faut établir une bonne stratégie pour louer rapidement son appartement. Voici les plus essentiels.

Les conditions requises pour une mise en location rapide

Il n’y a pas de remède miracle pour louer rapidement son appartement. C’est tout simplement un processus qui doit être effectué dans les règles de l’art. Tout d’abord, avant de trouver preneur, l’appartement en question doit suivre les normes de décence en vigueur au sens des dispositions de l’article 6 de la loi du 6 juillet 1989.

Autrement dit, le lieu de vie doit disposer d’une surface habitable d’au moins 9 m², être équipé d’une installation de gaz et d’électricité fiable et être doté d’un système d’éclairage de qualité. Pour que les locataires potentiels soient attirés par la convivialité de l’appartement, des diagnostics doivent être effectués quelques semaines à l’avance afin d’établir un DDT ou dossier de diagnostic technique, à annexer au contrat de bail. Si l’appartement bénéficie d’un bon emplacement, le propriétaire aura une belle marge de manœuvre quant à la fixation du loyer.

Les conditions requises pour une mise en location rapide

Mais cela doit s’inscrire dans la limite du seuil maximal prévu par les lois et règlements afin de bénéficier des avantages fiscaux (par exemple, le décret n° 2018-549 du 28 juin 2018 stipule que les logements situés dans les zones dites « tendues » telles que Paris ou Lille font l’objet d’un encadrement de loyers). Ainsi, pour ne pas perdre de vue la stratégie locative de la concurrence, il serait préférable de bien observer les tarifs appliqués sur le marché local via les plateformes dédiées à la location immobilière.

Les étapes à suivre pour louer son appartement au plus vite

Une fois la préparation de l’appartement achevée, c’est le moment de publier l’annonce sur les sites web spécialisés. De préférence, ces derniers doivent être des plateformes connues, et donc les plus fréquemment visités par les internautes.

En outre, les informations à publier sur ces sites doivent être à la fois précises et exhaustives tout en mettant en valeur les atouts du bien. Il n’en reste pas moins que certains propriétaires n’hésitent pas à faire appel aux services d’une agence immobilière pour accélérer les choses. En ce qui concerne le choix du locataire, il doit reposer sur des critères de sélection objectifs afin de se prémunir des impayés de loyers.

En effet, même si l’objectif ultime est de louer rapidement son appartement, il faut éviter de signer avec le premier venu. La vérification de la solvabilité des candidats est de mise. Cette tâche repose essentiellement sur la consultation des documents tels que les trois dernières fiches de paie, l’avis d’imposition ou l’acte déclaratif affirmant la réalité de la stabilité professionnelle du futur locataire (contrat en CDI).

Dans cette optique, rien ne sert de se précipiter ; avant que le locataire s’installe dans le logement, il faut qu’il fournisse un dépôt de garantie dont le montant est limité à 1 mois de loyer. Cette demande est faisable si le propriétaire ne dispose d’aucune assurance. Pour rappel, un bail doit reposer sur un contrat type indiquant des informations telles que la désignation des parties, le montant du loyer ainsi que sa modalité de révision, etc.